Elle s'expose

Premier

27 juin 2019

J’ai le don de me mettre la pression et rédiger le premier article de ce blog ne fait pas exception. A force de m’imaginer le parfait post, je me suis bloquée et voilà bientôt un mois que je ne parviens pas à rédiger quoi que ce soit. Je voulais un billet introductif qui expliquerait ma démarche avec simplicité.

En vérité, j’ignore pourquoi je reprends l’écriture d’un blog après des années de pause. Je ne sais pas exactement pourquoi recommencer de zéro plutôt que de reprendre l’ancien(lien), encore moins pourquoi maintenant.

Ecrire c’est vital, je ne me l’explique pas et tenir un blog m’aide à cultiver une certaine rigueur.

Je commençais à désespérer jusqu’à cet après-midi. Je me reposais, allongée sur un banc au soleil dans le jardin attenant à la maison de retraite. J’observais d’un œil Gabriel promener sa grand-mère. Les voyant discuter, je voulu sortir mon appareil photo pour immortaliser ce moment et je me suis ravisée, comme pour ne pas en perdre une miette. J’ai continué à les regarder, presque gênée de m’immiscer dans ce moment de tendresse immense. Gabriel s’est accroupi sur l’herbe ramasser une marguerite qu’il tendit à sa grand-mère pour qu’elle la respire pendant sa balade. C’est à cet instant précis que je me suis rappelé la raison pour laquelle j’écris.

Ecrire pour ne pas oublier, écrire pour se souvenir, écrire pour laisser une trace, à la manière d’une photographe qui fige le temps. Je me suis alors assise sur le banc et j’ai écrit très vite ces quelques lignes. Il fallait à tout prix que je fixe dans ma mémoire la douceur qui se dégageait entre ce garçon et sa grand-mère. Pour ne jamais oublier ce petit bonheur et pour le leur rappeler, peut-être aussi. Voilà pourquoi j’écris.

J’envisage ce blog comme une fenêtre sur ma planète, mon quotidien, mes pensées en colimaçon et toutes les images qui me marquent.

Ecrire pour continuer à s’émerveiller.

LC

No Comments

Leave a Reply